voiletoulon

DEFI DES CLUBS ALLIES AU YCF 2017


Créé il y a une vingtaine d'année, le 8ème défi des clubs alliés au  Yacht Club de France (une trentaine en France métropolitaine et outre-mer comme à l'étranger) s'est déroulé les 14 et 15 juillet à Saint  Briac, près de Dinard. Le Yacht Club de Saint Briac, allié depuis deux  ans, a accueilli  dans une ambiance à la fois familiale et maritime les  représentants de la demi-douzaine de clubs alliés qui s'étaient déplacés.
Votre serviteur y a représenté le CNMT, seul club méditerranéen présent,  mais aussi d'une certaine façon la marine nationale puisque l'Ecole  navale était absente. Rappelons par ailleurs que 2017 marque les 150 ans du Yacht Club de France, qui a édité pour l'occasion un superbe ouvrage.
Ce fut un grand plaisir de retrouver à proximité des eaux malouines Saint Briac et les Ebihens, un an après y être passé avec Diadem à l'occasion de MedBreizh. Sans doute que puissants courants de marée et parfum de varech de l'estran à marée basse me manquaient.
Le Yacht Club de Saint Briac, fondé en 1948, est un club saisonnier, discrètement niché au-dessus de la plage sur l'emplacement d'une fortification construite par l'organisation Todt pendant la deuxième  guerre mondiale, à l'embouchure du Frémur, rivière séparant Saint Briac  de Lancieux. Les fondations sont donc solides, et il le faut car le club-house, récemment rénové, a subi dans le passé des dommages à pleine mer lors de tempêtes. Il est présidé par M. Nicolas Lunot.
Les bateaux "fétiches" de Saint Briac sont les Cornish Shrimper et  Cornish Crabber, voiliers typiquement britanniques à gréement aurique et  bout-dehors. Deux douzaines de ces bateaux forment une élégante flottille. Pour les curieux, voir :
https://www.cornishcrabbers.co.uk/fr/shrimper-series/shrimper-19/
Depuis quelques années, les régates du défi sont des régates de monotypes. Le bateau choisi est donc naturellement le plus répandu à Saint Briac, le Cornish Shrimper 19. Conçu pour la promenade tranquille et sûre, il n'a pas la légèreté ni les réactions d'un J80 ou même d'un des croiseurs du CNMT. Il a fallu rapidement s'adapter, le principe étant que le propriétaire du bateau est interdit de barre au profit du représentant du Club allié embarqué.
Une rapide prise en main plus tard, le premier départ est donné pour 11 bateaux. L'ardeur du débutant en Cornish et le souci de faire honneur aux couleurs toulonnaises me valent un rappel individuel, mais la catastrophe est évitée car nous terminons 7ème. Trois régates s'enchaînent ce premier jour, courtes mais intenses avec 12 à 20 nds de vent et 1 à 2 nds de courant de jusant. Il faut rentrer au mouillage en milieu d'après-midi pour trouver assez d'eau au corps-mort! Cela nous laisse le temps de refaire les manches autour d'un verre et de nous préparer pour le dîner officiel au Yacht Club de Dinard. Dîner raffiné au restaurant du Yacht Club qui, en face de Saint Servan et sa tour Solidor, domine l'estuaire de la Rance, magnifiquement éclairé par un soleil tardant à se coucher en ce soir de fête nationale, avant de laisser la place au feu d'artifices tiré des remparts de Saint Malo.
La deuxième journée s'annonce moins tonique mais toujours aussi chaude au propre comme au figuré. Au programme, quatre manches et une pause déjeuner à la plage des Ebihens. Quatre manches, cinq départs, un rappel général, pas d'abordage ni de casse, ni d'eau au bateau comité quoique à y bien regarder, il y a eu quelques trous de souris dont j'ai profité une fois. "Mon" propriétaire ne dit rien, stoïque et attentif, mais me dira plus tard que les départs étaient très chauds et qu'il était ravi d'être pour une fois équipier. Les résultats sont dans une bonne moyenne  avec quand même une victoire de manche à l'arraché après avoir viré en tête la bouée au vent.
La marée impose toujours un retour assez tôt dans l'après-midi, ce qui  laisse le temps de se détendre, de papoter avec nos hôtes, et de donner  un coup de main à la préparation de la remise des prix.
Le début de soirée rassemble participants, organisateurs et officiels, dont le maire de Saint Briac, l'amiral Yves Lagane, Président du Yacht Club de France et Monsieur Renaud Dédéyan, Président de l'association française des propriétaires de Cornish Crabbers, autour d'un cocktail  installé dans le parc d'une splendide propriété en bordure du Frémur. Après les discours d'usage, les résultats nous attribuent finalement la cinquième place derrière quelque ténors locaux de la série et autres  champions (dont un ancien champion du monde de Finn senior). A améliorer la prochaine fois !
Clubs alliés et propriétaires recevront plus tard le trophée de cette 8ème édition du défi.

Je profite de l'occasion pour remettre au Président du Yacht Club de  Saint Briac la tape de bouche et le guidon du CNMT. La présence des "méditerranéens" (si mon nom m'autorise à l'écrire !) a été largement soulignée et je crois appréciée.

Merci au Yacht Club de Saint Briac, à Patrick Réminiac, qui a accepté de me confier la barre de son Shrimper nmr 235 "Lucy", à Bertrand et Martine Hacard, propriétaires du Shrimper "Caol-Ila", qui nous ont chaleureusement accueillis chez eux, et à mon épouse Françoise, mon équipière préférée.

La date et le lieu du prochain défi ne sont pas encore fixés.
Un défi à Toulon sur J80 à l'avenir ?

Jean Michel L'Hénaff

 

Cornish Shrimper 19     
Cornish Shrimper 19    
En course  Pique nique   
En course et nous sommes devant ! Pique-nique au mouillage aux Ebihens  
Remise des prix Remise fanion tape  
Remise des prix Remise du fanion et de la tape de bouche du CNMT  

 

 

 

 

 

REGATE DES PARTENAIRES INDUSTRIEL TOULONNAIS


                            
                         Une superbe régate mais pas de tout repos...
 
photo 1
Un J 80 en fâcheuse posture avec, en plus, un équipier à l’eau
photo 2
Ouf, la situation est redressée et l’équipier secouru peu après mais heureusement qu’il avait son gilet de sauvetage gonflé automatiquement.
photo 3
A la remise des prix, ambiance plus sereine avec Sébastien Drestremau parmi les champions car, après 4 mois de Vendée Globe en solitaire, il n’hésite pas à concourir sur nos J 80!
 

 

SEMAINE DE PORQUEROLLES 2017


 

Quelques images de la régate de la semaine de Porquerolles 2017 sur http://www.cvatoulon.fr/index.php/porquerolles-2017

Philippe

                                      La régate s’amuse!
 
Chaude ambiance pendant la Semaine de Porquerolles à bord du Dufour 365  Williwaw de notre camarade Philippe...
aprot 
 
Y a pas à dire, la Voile , ça soude et encore davantage au moment de l’apéritif que sur la ligne de départ !

 

CHAMPIONNAT VOILE MILITAIRE 2017


« Belle saison sportive pour les sous-mariniers… »

 

Les membres du CNMT sous-mariniers, ont réussi le défi d’armer deux équipages de j80 pour participer aux évènements sportifs de la région méditerranée. (championnats CECMED de voile 2016/2017 et championnat de voile marine 2017 en avril à Marseille).

L’équipage de l’ENSM (Ecole de Navigation Sous-Marine) skippé par le PM TANDOU Damien, avec à la barre le PM FARON Cédric, remporte brillamment le championnat Marine de voile 2017 à Marseille.

L’équipage de l’ESNA (l’Escadrille des Sous-marins Nucléaire d’Attaque), fraichement constitué par le PM LARATTE, ayant bien entamé le championnat avec une place de 3ème à l’issue de la première journée, finit 6ème après les 15 manches courues, manquant de régularité mais décrochant tout de même, 2 manches de premier et une manche de 2.

 

Ces deux mêmes équipages furent présents sur les 8 manches courues durant le championnat régional CECMED 2016/2017  permettant d’accéder à la 2ème marche du podium pour  l’ESNA et la 4ème place pour l’ENSM.

 

Ces deux équipages tiennent à remercier le CNMT pour le soutien logistique lors du championnat à Marseille.

 

Sportivement.

 

 

PM NAVIT LARATTE Florent

Bureau Activités de L’Escadrille des sous-marins nucléaires d’Attaque

 Championnat voile militaire 2017

J80 sous spi 2