voiletoulon

ACCUEIL DES BI-LOUP MEDITERRANEENS AU CLUB



ILS NE SONT PAS VENUS MAIS ILS ETAIENT TOUS LA...

Les premiers , c’étaient les Bi-Loup méditerranéens du Boat Biloup Club qui n’ont pas pu venir séjourner au Club à cause du mauvais temps en cours et prévu alors qu’ils devaient appareiller de Port Leucate à Sainte Maxime puis retourner rejoindre leurs ports-bases.
Alors seul était présent à notre ponton visiteurs l’un de nos Bi-Loup 90,  Isida qui n’avait que quelques yards à parcourir, Hercule étant parti en location.
 
ISIDA
Isida, seul au ponton et à disposition pour sa visite
 
Les seconds, c’étaient leurs propriétaires qui avaient absolument tenu à honorer notre invitation et à venir visiter le Club, le Musée de la Marine , celui du Débarquement au Faron et la vieille ville de Toulon et sont repartis ravis vers leurs occupations après un pot de l’amitié chaleureux sous les mûriers et un dîner de clôture très convivial sur le Front de mer.
 
 BI LOUP pot
Pot de l’amitié offert sous les mûriers à tous nos membres bi-loupiens
 
Mais ce n’est pas tout, iIs sont également venus nous apporter une bonne nouvelle: la renaissance de la série de nos 2 Bi-Loup 90, les seuls existants à ce jour et à l’avenir puisque leurs successeurs s’appelleront Wrighton 30 ( moins beau mais, paraît-il, plus international et commercial ) avec une première apparition la semaine prochaine au Grand Pavois de La Rochelle (site www.wrighton.fr) là où d’ailleurs se tiendra le siège social du constructeur (visite en 2020 avec Hercule et Isida pendant Medflumar) son chantier étant en Saône et Loire, à Mâcon (visite en...2023 pendant Medarmada!)
 

 

MARDI 3 SEPTEMBRE 2019: AU CLUB, C’ETAIT LA RENTREE ...


 

 PRESENT RENTREE PRES 030919

 

 

De nombreux projets en cours d’échafaudage !

 

Pas de nouveaux cartables, pas de plumiers neufs, pas d’élèves non plus mais beaucoup d’auditeurs ayant tous choisi l’ombre, sous les spinnakers de notre Sun Fast 32 Epsilon ou cachés sur la terrasse, sous les mûriers , pour venir écouter le président venir leur présenter tous les évènements estivaux du Club, les grands travaux en cours et tous les projets tant d’activités que de bateaux et d’infrastructures-il n’en manque pas- mais aussi venir rappeler à tous ce que doit être un Club et l’esprit altruiste qu’il veut y voir régner.
 
La route est tracée, en avant!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CHARPENT CLUBHOUSE AVANT 030919
TUILAGE CLUB HOUSE APRES 030919
Avant: le toit du club house début juillet ... Et après: pas de tuile annoncée mais un avenir bien charpenté !
 

 

 

MEDATLAN 2018/2019 : C'EST FINI !


 

Eh oui, avec le retour hier soir de notre petit dernier, le Pogo 10.50 Same Same, une grande aventure hauturière commencée à l’été 2018 vient de se terminer et Jean-Michel, le commodore général de la Flottille Medatlan peut souffler: un peu de casse technique mais tous les croiseurs et tous leurs équipages sont bien là et en bonne forme!

Un soulagement également pour le skipper-propriétaire de Same Same car, après la longue attente de 2 mois et demi d’une nouvelle bôme aux Açores, Eric, avait du reprendre son service bien loin de là, du côté du Golfe arabo-persique, et l’avait confié à l’un de nos navigateurs les plus chevronnés: Laurent Favreau qui avait accepté de le ramener seul en guise d’entraînement à la navigation hauturière solitaire pour  la Transquadra 2020 pour laquelle il s’alignera l’année prochaine.

Eh bien, il a été plutôt mal servi par les conditions météorologiques, de plus sur un bateau qu’il ne connaissait pas du tout, avec d’abord des jours et des jours (c’est-à-dire aussi des nuits!) de fort vent d’Est, de face, jusqu’à une courte escale à Barbate, près de Gibraltar, avant de retrouver une situation plutôt calme et même trop calme côté méditerranéen où il lui a fallu les derniers jours mettre du moteur pour pouvoir retrouver Toulon dans des délais raisonnables, mais pour finir par un bon coup de vent d’Ouest et un moteur au fonctionnement suspect afin de lui rappeler ce qu’il sait depuis longtemps: “Jusqu’à l’accostage c’est jamais gagné!”.

 

En tous cas, voilà un bel exemple de talent et d’esprit Club doublés d’un soutien sans faille du soutien à terre et salués par tous.
Et, en cette fin de journée du dimanche 1er septembre, avec sa rentrée, c’était également la nôtre et nombreux étaient ses amis venus le saluer avec sa barbe élégante et une silhouette d’athlète: c’est fou ce que ce genre d’épreuve donne la ligne alors avis aux amateurs...
 
Chapeau l’artiste !
 
Retour Same Same

 

“Same Same” de retour dans son Club et son skipper,  Laurent, radieux, accueilli par le Président et le Commodore Medatlan

 

 

 

 

MEDATLAN 2018/2019 : ABALONE ACCOMPAGNE AU LOIN  PAR UNE CLASSE DE 5ème DU COLLÈGE PIERRE PUGET DE TOULON


 

 

Origine du projet :

Pendant Medhermione 2014/2015, Abalone était déjà en relation avec une classe de CM2 d’une école primaire du Mourillon.

Cette première expérience avait donné satisfaction, c’est pourquoi elle a été renouvelée au cours de Medatlan 2018/2019.

Pour Mehermione, il avait d’abord déjà fallu trouver un professeur intéressé par le sujet.

J’ai donc demandé à Chantal, qui me coupe les cheveux au Cap Brun et coiffe une grande partie des professeurs du quartier … d’en parler à ses clientes professeurs !

C’est ainsi qu’elle m’a fait connaître Marie Van Derton, de nationalité belge, et installée à Toulon depuis quelques années.

C’est donc avec Marie et ses élèves qu’Abalone a communiqué en 2015 pendant toute son aventure.

Par la suite, les bruits de coursive de Medatlan ont fini par arriver chez Marie qui m’a demandé de renouveler l’expérience avec la classe de 5ème du collège Pierre Puget au Pont du Las.

 

depart Abalone 150919

 - Accueil à bord d’Abalone, type Euros 41 datant de 1976, à son départ du Club le 15 septembre 2018 -

 

 

Objectifs du projet :

Je suis donc allé au Collège et j’ai fait une brève présentation aux élèves du projet Medatlan. 

 

               - Présentaton des caractéristiques d'Abalone -

pres caract Abalone

 

 Les objectifs de ces échanges entre Abalone et les élèves étaient les suivants :

-  donner aux enfants le goût des choses de la mer et leur présenter ce qu’est la vie en mer sur un voiler ;

-   leur faire une description des équipements et installations d’Abalone ;

-   leur donner un petit aperçu du vocabulaire maritime ;

-   leur faire découvrir la géographie des endroits où nous faisions escale et l’histoire des Antilles où plane l’ombre de Christophe Colomb.

 

Voici, à cet égard, quelques questions posées par les enfants :

  • Y a-t-il des requins en Atlantique et que se passe-t-il si vous tombez à l’eau ?
  • Comment allez-vous vous approvisionner ?
  • Comment allez-vous dormir ?
  • Quel âge avez-vous ?
  • Quel sport aimez-vous ?
  • Passez-vous à Hollywood ?
  • Quelle est la longueur du bateau ?
  • Combien de temps avez-vous été militaire ?
  • A quel âge êtes-vous rentré dans l’armée ?
  • Est-ce que vous avez déjà vu des dauphins ?
  • Etc.

 

 

 Méthode de communication :

C’était le mail et WhatsApp pour les photos et les vidéos. Une grande partie des équipiers a participé à la rédaction des mails, en particulier Raphaëlle qui a une bonne plume (formation…Normale sup !). Je joins à ce mail un exemple envoyé depuis Hiérro.

Consulter un exemple de courriel d'échange avec la classe : Ici ...

 

 Résultats :

Comme me l’a dit Marie, l’aventure Abalone a passionné et créée une certaine unité dans cette classe de 5ème.

En effet les élèves ont monté une exposition avec plusieurs panneaux pour décrire la navigation. Cette exposition a eu du succès, non seulement au sein du collège, mais aussi auprès d’autres collèges. On trouvera en pièces jointes les photos de cette exposition.

Visualiser l'exposition réalisée par les élèves : Ici ...

 

retour Abalone 300619 - Retour d'Abalone au Club le 30 juin 2019 -

 

En conclusion :

Je pense que ces échanges ont été bénéfiques pour les élèves, mais aussi pour les membres des équipages d’Abalone. Le monde des membres du CNMT est très différent de celui d’une classe de 5ème, mais le dialogue est possible, et c’est un vrai bonheur de constater l’enthousiasme des enfants pour les choses de la mer.

Je recommande donc vivement de renouveler cette expérience le plus souvent possible.

 

Gilles de la Taille, skipper principal d’Abalone.

 

 

 

 

 

C'ETAIT HIER, DIMANCHE 21 JUILLET, AU CLUB NAUTIQUE ET NULLE PART AILLEURS !


 

 

D'abord, le matin, c'était le désert  puisque toute la flotte de croiseurs avait appareillé de  son quai au profit de membres loueurs et même Bellatrix, à peine de retour de Medatlan et sur lequel l'équipe du Club s'était acharnée pour le remettre à disposition d'un skipper qui, au retour, l'a trouvé "magnifique!": ça fait plaisir.

 

QUAI

Le quai de la flotte vide

 

 Ensuite, l'après-midi, c'était l'agitation des retrouvailles chaleureuses avec le retour du Sun Odyssey 33 Pantaï parti 10 mois avant et 115000 nautiques avant du Club aux mains de ses 2 jeunes marins trentenaires en congé sans solde: Damien, le skipper sous-marinier et Candice, la co-skippeuse sémaphoriste, ayant vécu à deux une croisière exceptionnelle via Gibraltar-Madère-Les Canaries-Le Cap Vert-Les Grenadines-Les Petites Antilles-Les Grandes Antilles-Les Açores-Le Portugal et L'Espagne : un beau démarrage dans la vie !

 

 

VOILIER ARRIVE2
DISCOURS
L'arivée de Pantaï sous voiles en Grande Rade Les jeunes vedettes racontent...

 

 
Enfin, plus tard, le dernier bateau de la Flottille, le Pogo 10.50 Same Same,  rejoindra Toulon vers le 20 aoùt après avoir récupéré sa nouvelle bôme  le 2 aoùt à Punta Delgada puis fait route avec Eric, son skipper  seul jusqu'en Espagne avant de passer la suite à Laurent, skipper d'Atene,  seul également à titre d'entraînement pour laTransquadraSolo  2020.

Quel Club !