voiletoulon

ADRÉNALINE AU GRAND PRIX DE CANNES 2020


 

 

ADRÉNALINE, le Dragon de Didier Cuny, représente le CNMT au Grand Prix de Cannes 2020.

Equipage : Didier CUNY, Jean-michel L'HENAFF et Jean-Luc HAMON.

Ce 5 mars 2020 : 1ère régate, 1ère place à la 1ère marque de parcours.

Suivre cette régate sur  : yachtclubdecannes.org

 

 

Cannes GrandPrix Dragon 05 03 2020

 

 

DU  VAR AU GARD, PLACE A MEDFLUMAR !


 

DE BEAUCAIRE A BELLEGARDE EN PASSANT (DE JUSTESSE) PAR L’ECLUSE DE NOURRIGUIER…

 

 

Oui, Medflumar, c’est déjà parti pour Yücko et pourtant « c’était pas gagné ! ». Voilà pourquoi…

Depuis 2 ans notre camarade Richard avait dû physiquement basculer de la voile et du milieu maritime sur le moteur et le milieu plutôt fluvial et son choix s’était alors porté sur une belle vedette fluvio-maritime type Pedro 36.

Devant laisser sa place au Club après un changement de dimensions mais dans l’espoir de pouvoir en retrouver une autre à nouveau un jour, il avait décidé de s’amarrer là où il pouvait en disposer sur le champ : au Port fluvial de Beaucaire, au-dessus d’Arles, dans le Gard. (Photo 1)

 

VAR GARD 1
1-En soirée, la vedette Yücko et son annexe accostée à Beaucaire

 

Un port situé tout près du Rhône mais plus sur le Rhône puisque l’écluse qui reliait la ville au fleuve a été fermée en 1969 et que depuis la seule ouverture et la seule sortie possible consiste à franchir l’Ecluse de Nourriguier permettant d’emprunter le Canal du Rhône à Sète. (Photos 2 et 3)

 

VAR GARD 2 VAR GARD 3

2-A la sortie de Beaucaire, sur le Canal du Rhône à Sète : Ecluse en vue !

3-L’écluse de Nourriguier

 

Mais c’était sans compter sur les caprices de l’un des gonds de ses portes interdisant tout franchissement de l’écluse depuis novembre 2019 et sans doute jusqu’à l’été 2020, et enfermant ainsi plus de deux cents bateaux dans le Port fluvial de Beaucaire. Dès lors, Yücko qui rêvait d’aller se dégourdir la ligne d’arbre avec la Flottille Medflumar, était condamnée à regarder les reportages des copains, à moins que…

A moins que, conscients de cette énorme contrainte, les Voies Navigables de France, chargées de l’entretien de notre réseau (7500 kilomètres, tout de même !), ne décident d’offrir un bref créneau pour laisser s’échapper tous les bateaux qui le souhaitaient en allant attendre ailleurs des jours meilleurs.

C’est précisément ce qui s’est passé le jeudi 27 février mais en n’ouvrant qu’un seul des deux vantaux de porte d’extrémité de l’écluse. Pour les autres, les portes de l’éclusier aujourd’hui se sont refermées et c’est là que les bateaux continueront leur vie comme d’autres, en survie. (Tiens ça rappelle quelque chose…) (Photos 4 -5 et 6)

 

VAR GARD 4 VAR GARD 5 VAR GARD 6

4-Paré pour l’accostage dans l’écluse !

5-Amarré comme çà : Richard, Jean-Jacques et Guy :         le futur équipage Medflumar

6- Bon d’accord, un seul vantail, « c’est pas large » mais ça passera !

 

Un petit coup de propulseur d’étrave au passage et hop, cap sur Bellegarde, la halte fluviale la plus proche qui sera le port d’accueil de Yücko, au moins jusqu’à son appareillage pour Medflumar où il ira rejoindre les 2 Bi-Loup Hercule et Isida à l’Ecluse de Saint gilles puis voguent les galères vers le Phare de Cordouan. (Photos 7 et 8)

 

VAR GARD 7 VAR GARD 8
7- On baisse bien la tête et, une fois relevée, c’est Bellegarde

8- Et voilà Yücko à la meilleure place, accostée à cheval entre la Capitainerie et… un bistrot qui connaissait son seul jour de fermeture à l’arrivée !

 

Donc c’est bien parti pour la Flottille Medflumar surtout si l’on ajoute que les 11 membres du Club préparés au Permis fluvial par Jean-Jacques viennent d’être reçus cette semaine, y compris notre vice-président…

Oui, effectivement, normalement ça s’arrose mais attention : le taux autorisé est le même en fluvial qu’en routier !

 

 

 

 

NOUVEAU VITRAIL AU CLUB-HOUSE !


 

L’entrée du club-house riche en couleurs

Photo

 

Jeudi 14  novembre 2019 a été inauguré le vitrail réalisé pour le club par Claude Robinet, en présence de l’ensemble des membres du comité de pilotage tenu ce même jour (dont vous lirez bien sûr le compte-rendu…).

 

Photo 2   Photo 3

Rappelez-vous, il y a 3 ans, le Dr Claude Robinet faisait partager sa passion pour les vitraux lors d’une conférence vespérale au club. Le président d’alors, Hubert Pinon, lui lança une forme de défi : « quand nous fais-tu un vitrail pour le club ? ».
Défi relevé, et de quelle manière !

D’aucuns auront reconnu le sigle du club sous forme de pavillons du code international des signaux, le « T » de Toulon se matérialisant par les couleurs de la ville.

Son toit refait à neuf et sa décoration s’étoffant grâce au travail de quelques membres dévoués et talentueux, le club-house accueille désormais les membres du club d’un éclat coloré.
La lumière du ciel toulonnais magnifie l’œuvre constituée de plaques de verre taillées à la main dans leur épaisseur et enserrées dans un cadre métallique. Les joints étroits sont en résine époxy  et participent à la beauté de l’ensemble.

Merci à Claude pour cette œuvre remarquable, merci à Hubert pour son initiative.

Allez voir le site de Claude Robinet : http://www.vitraux-faron.com/. Il s’y dévoile un peu, témoigne de sa passion et expose quelques-unes de ses réalisations. Passez commande si le cœur vous en dit !

 

 

 

 

Le CNMT a célébré les 90 ans du Dragon à San Remo


 

dragon SRemo 2019

 

90 ans : bel âge pour tout le monde. La planète Dragon a fêté du 5 au 13 octobre 2019 les 90 ans de son bateau favori, né en Norvège en 1929. 162 bateaux de 26 nationalités étaient inscrits, et pas moins de 140 Dragon ont tous les jours navigué sur un ou deux des parcours organisés par le Yacht Club de San Remo. Si l’Europe était fortement représentée, Hong-Kong, l’Australie, le Japon, les Etats-Unis, le Canada, les Emirats Arabes Unis ont aussi montré leurs couleurs.

Comme les bateaux, les équipages balaient tous les âges, de 15 à 90 ans, avec une proportion non négligeable de talents : le groupe des « champions des champions » (médaillés olympiques, champions du monde, d’Europe, vainqueurs de Gold Cup,…) comptait 46 Dragon !

Le Dragon « Saint Georges » (n° FRA191), en bois, âgé de 52 ans et appartenant à notre directeur, représentait le CNMT à San Remo. Barré par Didier Cuny assisté de son propriétaire Stéphane Lefranc et de Jean Michel L’Hénaff, notre vice-président, il a ainsi retrouvé ses camarades du groupe « classic ».

 

7 Dpart de la rgate de lanniversaire 1
Arrive Silver1 Bord de spi rgate de lanniversaire

IMG 9764b SR 2019Le Dragon

8,90 m de long, 1,95 m de large, 1,20 m de tirant d’eau et 1,7 t sur la balance pour une voilure au près de 27 m², une ligne d’une beauté qui ne se dément pas, le Dragon a été quillard olympique de 1948 à 1972. Depuis son activité est toujours intense, et quelques dizaines de Dragon sont encore chaque année construits, principalement au Royaume-Uni au chantier Petticrows.

Si le polyester et l’aluminium ont remplacé le bois des coques et des espars, le dacron le coton et l’acier inox l’acier galvanisé, la silhouette et la finesse à la barre comme la sensibilité aux réglages n’ont pas changé.

C’est un véritable régal à la barre comme aux réglages de ressentir le changement de comportement du bateau à la moindre modification d’assiette, de gîte ou de réglage des voiles ou du gréement.

Et l’âge des régatiers comme de leurs montures n’enlève rien à l’ardeur de la régate.

 

La vidéo : https://youtu.be/UyKdhQuPCvM 

 

 

 

 

 

 

LE CLUB AUX POSTES DE COMBAT


 

Oui, car il était partout en ce lundi 7 octobre et sur tous les fronts...

A Toulon, évidemment , mais avec quelle activité!

D’abord, dans la nuit de dimanche à lundi, avec le retour discret  d’Embellie V parti en juin 2018 pour la  grande boucle transatlantique Medatlan 2018/2019 incluant un long séjour à Haïti ce que son fameux skipper, Alain Courau, racontera au club house le mercredi 13 novembre assisté par d’ autres héros de cette aventure.

Ensuite avec la mise en place par la célèbre Equipe Attila, d’un coussin berlinois fait maison  pour enjamber le tuyau d’alimentation de secours en eau de la zone Nord, rétablissant ainsi le circuit normal de circulation avec le parking.

Enfin, avec la pose, par l’entreprise de couverture du toit, du triplex d’isolation au-dessus de la dernière partie restante de la Capitainerie permettant de distinguer d’en haut  le bout du tunnel en attendant avec impatience qu’il arrive des tuiles.

A Toulon mais aussi ailleurs,  d’hier à demain !

... Hier dans le Var avec les Voiles de Saint Tropez et la Régate des Pins Penchés où nos régatiers se sont distingués, notamment sur Epsilon;
... aujourd'hui
et toute la semaine à San Remo pour l’Anniversaire des Dragon où concourent notre vice-président et notre Directeur;

... demain, à La Rochelle pour le Championnat de France des J 80 qui réunira 3 équipages du Club dont celui de notre président mais on vous racontera,
... et puis dans quelques semaines ce sera à partir de  Bizerte pour ses débuts de recette, via le Cannet en Roussillon pour sa traversée méditerranéenne et enfin Toulon que notre Aventura 34 Jupiter rejoindra le Club  mais, cette fois, directement sous les yeux de tous.

 
Un beau premier trimestre pour cette nouvelle saison sportive et sûr qu’avec toutes ces activités et les nombreuses autres régates, l’automne va vite passer.
 
EMBELLIE V
Embellie V, Alain et ses 2 équipiers: Hugo et...Hugo (Sic!)
 
Camion grue
 Attention au camion-grue, faut du solide !
 
Geuses
Avec une haie de gueuses d’honneur, ça ne bougera pas.
 
Isolation Toit
Et de 3 avec les triplex d’isolation du toit.