voiletoulon

Le CNMT a célébré les 90 ans du Dragon à San Remo


 

dragon SRemo 2019

 

90 ans : bel âge pour tout le monde. La planète Dragon a fêté du 5 au 13 octobre 2019 les 90 ans de son bateau favori, né en Norvège en 1929. 162 bateaux de 26 nationalités étaient inscrits, et pas moins de 140 Dragon ont tous les jours navigué sur un ou deux des parcours organisés par le Yacht Club de San Remo. Si l’Europe était fortement représentée, Hong-Kong, l’Australie, le Japon, les Etats-Unis, le Canada, les Emirats Arabes Unis ont aussi montré leurs couleurs.

Comme les bateaux, les équipages balaient tous les âges, de 15 à 90 ans, avec une proportion non négligeable de talents : le groupe des « champions des champions » (médaillés olympiques, champions du monde, d’Europe, vainqueurs de Gold Cup,…) comptait 46 Dragon !

Le Dragon « Saint Georges » (n° FRA191), en bois, âgé de 52 ans et appartenant à notre directeur, représentait le CNMT à San Remo. Barré par Didier Cuny assisté de son propriétaire Stéphane Lefranc et de Jean Michel L’Hénaff, notre vice-président, il a ainsi retrouvé ses camarades du groupe « classic ».

 

7 Dpart de la rgate de lanniversaire 1
Arrive Silver1 Bord de spi rgate de lanniversaire

IMG 9764b SR 2019Le Dragon

8,90 m de long, 1,95 m de large, 1,20 m de tirant d’eau et 1,7 t sur la balance pour une voilure au près de 27 m², une ligne d’une beauté qui ne se dément pas, le Dragon a été quillard olympique de 1948 à 1972. Depuis son activité est toujours intense, et quelques dizaines de Dragon sont encore chaque année construits, principalement au Royaume-Uni au chantier Petticrows.

Si le polyester et l’aluminium ont remplacé le bois des coques et des espars, le dacron le coton et l’acier inox l’acier galvanisé, la silhouette et la finesse à la barre comme la sensibilité aux réglages n’ont pas changé.

C’est un véritable régal à la barre comme aux réglages de ressentir le changement de comportement du bateau à la moindre modification d’assiette, de gîte ou de réglage des voiles ou du gréement.

Et l’âge des régatiers comme de leurs montures n’enlève rien à l’ardeur de la régate.

 

La vidéo : https://youtu.be/UyKdhQuPCvM 

 

 

 

 

 

 

LE CLUB AUX POSTES DE COMBAT


 

Oui, car il était partout en ce lundi 7 octobre et sur tous les fronts...

A Toulon, évidemment , mais avec quelle activité!

D’abord, dans la nuit de dimanche à lundi, avec le retour discret  d’Embellie V parti en juin 2018 pour la  grande boucle transatlantique Medatlan 2018/2019 incluant un long séjour à Haïti ce que son fameux skipper, Alain Courau, racontera au club house le mercredi 13 novembre assisté par d’ autres héros de cette aventure.

Ensuite avec la mise en place par la célèbre Equipe Attila, d’un coussin berlinois fait maison  pour enjamber le tuyau d’alimentation de secours en eau de la zone Nord, rétablissant ainsi le circuit normal de circulation avec le parking.

Enfin, avec la pose, par l’entreprise de couverture du toit, du triplex d’isolation au-dessus de la dernière partie restante de la Capitainerie permettant de distinguer d’en haut  le bout du tunnel en attendant avec impatience qu’il arrive des tuiles.

A Toulon mais aussi ailleurs,  d’hier à demain !

... Hier dans le Var avec les Voiles de Saint Tropez et la Régate des Pins Penchés où nos régatiers se sont distingués, notamment sur Epsilon;
... aujourd'hui
et toute la semaine à San Remo pour l’Anniversaire des Dragon où concourent notre vice-président et notre Directeur;

... demain, à La Rochelle pour le Championnat de France des J 80 qui réunira 3 équipages du Club dont celui de notre président mais on vous racontera,
... et puis dans quelques semaines ce sera à partir de  Bizerte pour ses débuts de recette, via le Cannet en Roussillon pour sa traversée méditerranéenne et enfin Toulon que notre Aventura 34 Jupiter rejoindra le Club  mais, cette fois, directement sous les yeux de tous.

 
Un beau premier trimestre pour cette nouvelle saison sportive et sûr qu’avec toutes ces activités et les nombreuses autres régates, l’automne va vite passer.
 
EMBELLIE V
Embellie V, Alain et ses 2 équipiers: Hugo et...Hugo (Sic!)
 
Camion grue
 Attention au camion-grue, faut du solide !
 
Geuses
Avec une haie de gueuses d’honneur, ça ne bougera pas.
 
Isolation Toit
Et de 3 avec les triplex d’isolation du toit.
 
 

 

 

ACCUEIL DES BI-LOUP MEDITERRANEENS AU CLUB



ILS NE SONT PAS VENUS MAIS ILS ETAIENT TOUS LA...

Les premiers , c’étaient les Bi-Loup méditerranéens du Boat Biloup Club qui n’ont pas pu venir séjourner au Club à cause du mauvais temps en cours et prévu alors qu’ils devaient appareiller de Port Leucate à Sainte Maxime puis retourner rejoindre leurs ports-bases.
Alors seul était présent à notre ponton visiteurs l’un de nos Bi-Loup 90,  Isida qui n’avait que quelques yards à parcourir, Hercule étant parti en location.
 
ISIDA
Isida, seul au ponton et à disposition pour sa visite
 
Les seconds, c’étaient leurs propriétaires qui avaient absolument tenu à honorer notre invitation et à venir visiter le Club, le Musée de la Marine , celui du Débarquement au Faron et la vieille ville de Toulon et sont repartis ravis vers leurs occupations après un pot de l’amitié chaleureux sous les mûriers et un dîner de clôture très convivial sur le Front de mer.
 
 BI LOUP pot
Pot de l’amitié offert sous les mûriers à tous nos membres bi-loupiens
 
Mais ce n’est pas tout, iIs sont également venus nous apporter une bonne nouvelle: la renaissance de la série de nos 2 Bi-Loup 90, les seuls existants à ce jour et à l’avenir puisque leurs successeurs s’appelleront Wrighton 30 ( moins beau mais, paraît-il, plus international et commercial ) avec une première apparition la semaine prochaine au Grand Pavois de La Rochelle (site www.wrighton.fr) là où d’ailleurs se tiendra le siège social du constructeur (visite en 2020 avec Hercule et Isida pendant Medflumar) son chantier étant en Saône et Loire, à Mâcon (visite en...2023 pendant Medarmada!)
 

 

MARDI 3 SEPTEMBRE 2019: AU CLUB, C’ETAIT LA RENTREE ...


 

 PRESENT RENTREE PRES 030919

 

 

De nombreux projets en cours d’échafaudage !

 

Pas de nouveaux cartables, pas de plumiers neufs, pas d’élèves non plus mais beaucoup d’auditeurs ayant tous choisi l’ombre, sous les spinnakers de notre Sun Fast 32 Epsilon ou cachés sur la terrasse, sous les mûriers , pour venir écouter le président venir leur présenter tous les évènements estivaux du Club, les grands travaux en cours et tous les projets tant d’activités que de bateaux et d’infrastructures-il n’en manque pas- mais aussi venir rappeler à tous ce que doit être un Club et l’esprit altruiste qu’il veut y voir régner.
 
La route est tracée, en avant!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
CHARPENT CLUBHOUSE AVANT 030919
TUILAGE CLUB HOUSE APRES 030919
Avant: le toit du club house début juillet ... Et après: pas de tuile annoncée mais un avenir bien charpenté !
 

 

 

MEDATLAN 2018/2019 : C'EST FINI !


 

Eh oui, avec le retour hier soir de notre petit dernier, le Pogo 10.50 Same Same, une grande aventure hauturière commencée à l’été 2018 vient de se terminer et Jean-Michel, le commodore général de la Flottille Medatlan peut souffler: un peu de casse technique mais tous les croiseurs et tous leurs équipages sont bien là et en bonne forme!

Un soulagement également pour le skipper-propriétaire de Same Same car, après la longue attente de 2 mois et demi d’une nouvelle bôme aux Açores, Eric, avait du reprendre son service bien loin de là, du côté du Golfe arabo-persique, et l’avait confié à l’un de nos navigateurs les plus chevronnés: Laurent Favreau qui avait accepté de le ramener seul en guise d’entraînement à la navigation hauturière solitaire pour  la Transquadra 2020 pour laquelle il s’alignera l’année prochaine.

Eh bien, il a été plutôt mal servi par les conditions météorologiques, de plus sur un bateau qu’il ne connaissait pas du tout, avec d’abord des jours et des jours (c’est-à-dire aussi des nuits!) de fort vent d’Est, de face, jusqu’à une courte escale à Barbate, près de Gibraltar, avant de retrouver une situation plutôt calme et même trop calme côté méditerranéen où il lui a fallu les derniers jours mettre du moteur pour pouvoir retrouver Toulon dans des délais raisonnables, mais pour finir par un bon coup de vent d’Ouest et un moteur au fonctionnement suspect afin de lui rappeler ce qu’il sait depuis longtemps: “Jusqu’à l’accostage c’est jamais gagné!”.

 

En tous cas, voilà un bel exemple de talent et d’esprit Club doublés d’un soutien sans faille du soutien à terre et salués par tous.
Et, en cette fin de journée du dimanche 1er septembre, avec sa rentrée, c’était également la nôtre et nombreux étaient ses amis venus le saluer avec sa barbe élégante et une silhouette d’athlète: c’est fou ce que ce genre d’épreuve donne la ligne alors avis aux amateurs...
 
Chapeau l’artiste !
 
Retour Same Same

 

“Same Same” de retour dans son Club et son skipper,  Laurent, radieux, accueilli par le Président et le Commodore Medatlan