voiletoulon

MEDATLAN 2018/2019 : LE RETOUR !


Partis à la fin de l’été 2018 pour les plus impatients libres de leurs mouvements et au début de l’automne pour les autres, les croiseurs de la Flottille Medatlan 2018/2019 sont de retour ou ne vont pas tarder à l’être après quelques 7000 nautiques et une dizaine de mois de mer...

Ainsi, le Wauquiez 40 S Embellie V est arrivé à La Trinité-sur-Mer le jeudi 27 juin dans les mains de son propriétaire Alain Courau qui achevait là sa 16ème transat, comme toujours entouré de jeunes équipiers en formation, avant de retrouvera le Club à l’automne et après avoir sillonné son terrain de jeu estival: le Golfe du Morbihan: y-a pire!

Puis notre Océanis 41 Diadem était de retour le samedi 29, dans les mains de son skipper Pierre Le Boulicaut pas mécontent de prendre un peu de repos en cette Fête de ...la Saint Pierre ( le monde est bien fait) après une rupture d’étai dans les approches de Barcelone et une finale au moteur ( là, le monde a été moins bien fait!) .

photo 1

photo 2

Diadem: 9 mois de mer, beaucoup d’aventures techniques , parfois du temps dur mais toujours fière allure.

Puis, l’Euros 41 Abalone (datant de 1976) est rentré le dimanche 30, jour de Fête de la Mer, dans les mains de son propriétaire Gilles de la Taille, lui aussi bien connu pour avoir embarqué tant de jeunes équipiers en formation cette dernière décennie.

photo 3

 photo 4

Abalone: Ces dames avaient mis leur beau chapeau pour accueillir un bateau tout frais malgré ses 43 ans, alors que sur Diadem, on s’active déjà !

 

Et la suite au prochain numéro avec:
- notre Dufour 425 Grand’ Large Bellatrix quittant Benalmadena (Espagne) ce mardi 2 juillet dans les mains de son nouveau skipper Jean-Michel L’Hénaff , notre commodore vice-président, en route vers Toulon via une escale aux Baléares (retour vers le 9 juillet, à confirmer) ;
- le Sun Odyssey 33 Pantaï , actuellement en escale à Lisbonne aux mains de Damien Tandou et Candice Fiacre, nos deux marins en activité suspendue jusqu’en septembre pour un congé sympathique ( là, on voit que le monde est mal fait, il faudrait toujours commencer sa vie par la retraite) ;
- enfin, le Pogo 10.50 Same Same, toujours en attente de sa nouvelle bôme en bonne voie aux Açores, à Punta Delgada avec l’impatience que l’on devine chez son propriétaire Eric Maljette!
- enfin, on dit enfin mais ce n’est pas tout-à-fait vrai car c’est oublier le Nautitec 44 Imagine dont le propriétaire Philippe Baudry avait finalement décidé après la Transat Aller de faire route vers Trindad et Tobago puis de rester quelques années “dans le coin” (ben voyons!) .
 
A bientôt pour le retour de Bellatrix, vétéran de la flotte du Club datant de 2007 et  premier bateau acquis par appel d’offre de marché public en 2009 et qui, depuis, a déjà parcouru largement plus que le Tour de la Terre avec un aller et retour aux Îles du Cap Vert juste avant son acquisition puis Medatlan 2011-2012, Medhermione 2014-2015 et, aujourd’hui Medatlan 2018-2019...
 

 

 

NOUVEAUX BERS POUR L'AIRE DE CARENAGE


 

De nouveaux bers fixes réglables pour l‘aire de carénage !

Il seront montés lundi et mardi et mis en service mercredi prochain.

Au nombre de 6, ils permettront de caler plus en sécurité, plus finement et plus rapidement les bateaux hissés au sec.

 

Le Directeur.

 

 

Livraison des bers   Bers

 

 

MEDELBE 2019 : ils sont partis !


4 bateaux ont appareillé de Toulon en début d’après-midi ce dimanche 12 mai pour l’île d’Elbe.

 « Pantoufle », skippé par Gérard Puimatto, l’initiateur et organisateur, « Walkyrie » à Jacques Bridelance, « OLMAN » à Christian Girard et « TIARE » à Michel Berne ont embarqué parents ou amis pour cette escapade printanière. Un cinquième bateau pourrait les rejoindre.

Prévu vendredi, le départ a été retardé de 48 heures en raison du fort vent qui a soufflé sur nos côtes vendredi et samedi.  Il s’est brièvement calmé dimanche avant de s’orienter au secteur Est, pile dans le nez ! Cependant les conditions devraient s’améliorer dès lundi. Idéales pur s’amariner avant les navigations estivales.

La couverture météo est assurée par Jean Christophe Gillion, de l’ANSM.

A l’instar de 5 bateaux de membres du CNMT, deux croiseurs de Saint Mandrier ont dû renoncer à se joindre à la flottille. C’est dire si avec 12 bateaux initialement inscrits, l’initiative de Gérard Puimatto a rencontré du succès.

Gageons que cette première donnera envie et des idées à d’autres.

Bonne mer et belles escales à tous, et rendez-vous au club house dans 2 semaines.

 

J.M. LHENAF,

Vice-président.

 

 

Gerard Puimatto au depart de MedElbe Apareillage d OLMAN Appareillage de PANTOUFLE et WALKYRIE 
Gérard Puimatto au départ de MedElbe Appareillage d'OLMAN Appareillage de PANTOUFLE et WALKYRIE

 

 

JAMAIS DE TROP POUR MEDTROP !


Avant tout, d’où est née la Flottille  Medtrop ?
Eh bien , elle date de septembre 2017 où le Club avait accueilli au ponton Visiteurs le superbe classic “Nine of Fife” pendant 2 semaines au cours desquelles nos membres étaient quotidiennement invités à naviguer à son bord au large de Toulon: 72 avaient  ainsi pu en profiter grâce à son skipper inlassable pour présenter son bateau construit en 1896 et d’origine familiale mais avec des décennies d’interruption (pour les passionnés, voir internet).
Nine of Fife
Deux idées avaient alors germé pour 2018 et au-delà:
- la première, en cours de séjour: remplacer ces multiples sorties au large avec ces multiples relèves en Rade par des allers et retours de la journée avec un mouillage à Porquerolles, Nan of Five étant accompagné par des bateaux du Club avec permutation d’équipages lors de la césure à l’hémistiche;
- la seconde, au moment de lui larguer les aussières afin qu’il rejoigne les “Voiles de Saint Tropez” via Cannes: l’accompagner dans cette aventure en septembre 2018 avec une Flottille du Club.
 
Et puis, exceptionnellement, Nan n’a pu descendre cette année de Saint Malo, son propriétaire-skipper ayant une contrainte professionnelle,  mais Medtrop est restée et sa pérennité pourra ainsi être assurée s’il y a des volontaires.
 
Oui, Medtrop est restée mais avec bien des réductions et a failli dériver en Medflop :
- d’abord , avec l’appareillage concomitant de Medatlan, beaucoup des participants présumés n’étant pas libres à cette période;
- ensuite, avec le poids du hasard et, au dernier moment, la chute de  l’équipière de Patagon qui se tord le genou ... et le skipper d’Avel Vras qui est rappelé prématurément à Paris pour s’occuper d’un parent.
C’est la vie et seuls deux ont pu fermement résister jusqu’au bout : l’Océanis 34 Pantoufle et le Dufour 350 Grand Large Gémini avec un beau programme commun convivial via Porquerolles et la découverte de la Fondation Carmignac, puis le mouillage à Cap Taillat et une bonne baignade automnale, enfin Saint Tropez avec un premier mouillage aux Canebiers et le spectacle de ballet de ses superbes bateaux , modernes ou classiques.
Voiliers St TROP
En résumé, une belle sortie, souvent par un calme plat, à l’exception notable de la journée du lundi 1er octobre où l’équipage de Gémini a essuyé sur coffre  la plus belle tempête de sa vie de plaisancier avec des rafales de vent à 50 nœuds et l’étrave parfois sous l’eau, entouré de yachts qui chassaient de partout sur leur mouillage... 
Vue du coffre
Vue du coffre...
Vue de terre
Vue de terre...
 
A refaire absolument au retour de Nine of Five pour clôre la saison d’été alors qu’en 2018,  cette mini-flottille vient clôre mes organisations personnelles d’échappées nautiques et que Medatlan est en route et avant que d’autres ne naissent.
 
 

 

BUNGALOW TOILETTES-DOUCHES


LA CHASSE BORDEL !

Plus besoin de s’époumoner à crier comme nos camarades de l’Aéronavale “ La chasse bordel ! ” : elle est arrivée et elles sont même 2...

Depuis plus de 3 mois que nos Sanitaires Nord étaient interdits d’accès sous peine de risquer en pleine action de prendre le toit sur la tête, il était attendu avec de plus en plus d’impatience notre bungalow Toilettes-Douches (2 de chaque à ne pas confondre) même si certains avaient pris depuis de sérieuses précautions pour ne pas avoir à se retenir ou à parcourir tout le parcours menant aux Sanitaires Sud: un long chemin parsemé d’embuches en certaines circonstances, on a même assisté à des renoncements avec résignation mais le Club ne pouvait quand même pas mettre en place une navette!

Eh bien non, vous ne rêvez pas, il est là, tout neuf et majestueux et parfaitement posé à l’horizontale car s’il avait suivi la pente naturelle du parking, c’était la scoliose garantie en cas d’utilisation fréquente.

Bungalow toilettes douches 1

Coût: 4 places de parking mais ça valait le coup

Mais ça ne s’est pas fait tout seul car il a bien fallu le brancher sur “l’extérieur” autrement dit creuser des tranchées...

Bungalow toilettes douches 2

Un bungalow chébran!

En tous cas, tout fonctionne alors bienvenue à bord pour une longue période car il sera bien utile quand fin 2018, début 2019, il faudra évacuer tous les bureaux de la capitainerie et tout le club house pour changer charpente et tuiles avant de repartir pour un demi-siècle.

Et merci donc au Service Infrastructures de Défense qui l’avait promis pour la soirée du 14 juillet et a tenu parole , permettant d’envisager la Fête de façon plus détendue..