voiletoulon

JAMAIS DE TROP POUR MEDTROP !


Avant tout, d’où est née la Flottille  Medtrop ?
Eh bien , elle date de septembre 2017 où le Club avait accueilli au ponton Visiteurs le superbe classic “Nine of Fife” pendant 2 semaines au cours desquelles nos membres étaient quotidiennement invités à naviguer à son bord au large de Toulon: 72 avaient  ainsi pu en profiter grâce à son skipper inlassable pour présenter son bateau construit en 1896 et d’origine familiale mais avec des décennies d’interruption (pour les passionnés, voir internet).
Nine of Fife
Deux idées avaient alors germé pour 2018 et au-delà:
- la première, en cours de séjour: remplacer ces multiples sorties au large avec ces multiples relèves en Rade par des allers et retours de la journée avec un mouillage à Porquerolles, Nan of Five étant accompagné par des bateaux du Club avec permutation d’équipages lors de la césure à l’hémistiche;
- la seconde, au moment de lui larguer les aussières afin qu’il rejoigne les “Voiles de Saint Tropez” via Cannes: l’accompagner dans cette aventure en septembre 2018 avec une Flottille du Club.
 
Et puis, exceptionnellement, Nan n’a pu descendre cette année de Saint Malo, son propriétaire-skipper ayant une contrainte professionnelle,  mais Medtrop est restée et sa pérennité pourra ainsi être assurée s’il y a des volontaires.
 
Oui, Medtrop est restée mais avec bien des réductions et a failli dériver en Medflop :
- d’abord , avec l’appareillage concomitant de Medatlan, beaucoup des participants présumés n’étant pas libres à cette période;
- ensuite, avec le poids du hasard et, au dernier moment, la chute de  l’équipière de Patagon qui se tord le genou ... et le skipper d’Avel Vras qui est rappelé prématurément à Paris pour s’occuper d’un parent.
C’est la vie et seuls deux ont pu fermement résister jusqu’au bout : l’Océanis 34 Pantoufle et le Dufour 350 Grand Large Gémini avec un beau programme commun convivial via Porquerolles et la découverte de la Fondation Carmignac, puis le mouillage à Cap Taillat et une bonne baignade automnale, enfin Saint Tropez avec un premier mouillage aux Canebiers et le spectacle de ballet de ses superbes bateaux , modernes ou classiques.
Voiliers St TROP
En résumé, une belle sortie, souvent par un calme plat, à l’exception notable de la journée du lundi 1er octobre où l’équipage de Gémini a essuyé sur coffre  la plus belle tempête de sa vie de plaisancier avec des rafales de vent à 50 nœuds et l’étrave parfois sous l’eau, entouré de yachts qui chassaient de partout sur leur mouillage... 
Vue du coffre
Vue du coffre...
Vue de terre
Vue de terre...
 
A refaire absolument au retour de Nine of Five pour clôre la saison d’été alors qu’en 2018,  cette mini-flottille vient clôre mes organisations personnelles d’échappées nautiques et que Medatlan est en route et avant que d’autres ne naissent.
 
 

 

BUNGALOW TOILETTES-DOUCHES


LA CHASSE BORDEL !

Plus besoin de s’époumoner à crier comme nos camarades de l’Aéronavale “ La chasse bordel ! ” : elle est arrivée et elles sont même 2...

Depuis plus de 3 mois que nos Sanitaires Nord étaient interdits d’accès sous peine de risquer en pleine action de prendre le toit sur la tête, il était attendu avec de plus en plus d’impatience notre bungalow Toilettes-Douches (2 de chaque à ne pas confondre) même si certains avaient pris depuis de sérieuses précautions pour ne pas avoir à se retenir ou à parcourir tout le parcours menant aux Sanitaires Sud: un long chemin parsemé d’embuches en certaines circonstances, on a même assisté à des renoncements avec résignation mais le Club ne pouvait quand même pas mettre en place une navette!

Eh bien non, vous ne rêvez pas, il est là, tout neuf et majestueux et parfaitement posé à l’horizontale car s’il avait suivi la pente naturelle du parking, c’était la scoliose garantie en cas d’utilisation fréquente.

Bungalow toilettes douches 1

Coût: 4 places de parking mais ça valait le coup

Mais ça ne s’est pas fait tout seul car il a bien fallu le brancher sur “l’extérieur” autrement dit creuser des tranchées...

Bungalow toilettes douches 2

Un bungalow chébran!

En tous cas, tout fonctionne alors bienvenue à bord pour une longue période car il sera bien utile quand fin 2018, début 2019, il faudra évacuer tous les bureaux de la capitainerie et tout le club house pour changer charpente et tuiles avant de repartir pour un demi-siècle.

Et merci donc au Service Infrastructures de Défense qui l’avait promis pour la soirée du 14 juillet et a tenu parole , permettant d’envisager la Fête de façon plus détendue..

 

BIENVENUE AUX 4 NOUVELLES BROUETTES


Finis les virage à angle droit sur les pontons où la manœuvre de nos charriots était plus délicate que pour accoster par vent frais.

Finies les prise d’élan pour faire grimper la pente des passerelles de liaison aussitôt suivie d’une grande retenue avant d’arriver à la descente pour ne pas voir leurs 80 kg à vide plus la charge poursuivre imperturbablement leur route en ligne droite et finir par tomber à l’eau avant qu’on ne les repêche à la Journée Bleue: voilà nos nouvelles brouettes qui arrivent de Bretagne pré-percées en cas de pluie...

Alors, bienvenue au Club et merci pour les équipages de croiseurs toujours avitaillés comme s’ils partaient pour une Transat avec réserve de sécurité en cas de panne moteur!

brouettes 2018

L’une des dernières grandes satisfactions de Loïc notre premier-maître mécanicien breton avant qu’il ne quitte le Club dans quelques jours en fin d’affectation.
On aurait préféré garder nos anciens charriots  et le voir rester au Club mais on n’a pas eu le choix.

 

LE RETOUR DE KIMENPECH : CHAPEAU BAS AUX TROIS JEUNES NAVIGATEURS


 

Souvenez-vous, la vingtaine juste passée, Antoine, Albéric et Gauthier, avaient quitté tous les trois le Club le jeudi 9 novembre 2017 avec leur Sun Odyssey 34 Kimenpech récemment acquis, avec une faible expérience de voile pas du tout hauturière et pour une transat en solidaire vers...Haïti. Une affaire de 5000 nautiques, tout simplement!

Certes, avec la pêche,  la tête sur les épaules et la détermination mais en mettant quand même la barre très haut, un peu trop même vu de leurs parents à l’époque...

Eh bien “Salut les artistes et chapeau bas!” car ils étaient de retour samedi dernier 30 juin, devant des parents et amis rayonnants de bonheur, avec des “gueules de loup de mer”  superbes et d’apparence plutôt reposés après avoir pourtant connu de multiples et longues aventures pendant ces 8 mois jusqu’à une dernière épreuve tout à la fin puisque des vents dépassant 60 nœuds les attendaient à Gibraltar en guise de bienvenue en Méditerranée.

Nul doute qu’avoir dû se décarcasser pour trouver des aides pour mener à bien leur projet juste après leurs études était déjà un obstacle de taille et merci pour eux à une célèbre marque de brandade de morue qui leur a mis le pied à l’étrier.

Nul doute encore que voilà des jeunes qui sont armés à affronter et à surmonter toutes les difficultés de la vie et qu’ils l’ont fait au moment le plus utile comme l’a été leur mission humanitaire Ankouraje à Haïti.

Merci à eux de nous avoir montré de quoi ils étaient capables tout au long de leur véritable épopée nautique et humaine, dans un domaine qui reste une épreuve  à tout âge.

Merci aussi d’avoir montré la voie à des successeurs potentiels, il y en avait certainement parmi les scouts marins venus les accueillir mais attention: ce ne sera jamais un sport de masse.

image 1

Toulon en vue, bateau impeccable.

image 2

Retour mérité au bercail

image 3

                        De vraies gueules de loup de mer pas encore réhabitués aux chaussures,
                                                les pieds aplatis vont avoir du mal à rentrer!

 

CHAMPIONNAT D'EUROPE DES DRAGONS 2018


NOUVELLES DE DRAGON

 

Le championnat d’Europe des Dragon a eu lieu cette année en Hongrie, sur le Lac Balaton, à la fin du mois de mai.

 

Le Yacht Club de la ville de Balatonfüred avait parfaitement organisé cette manifestation, malheureusement l'absence de vent n’a pas permis de courir plus de 6 manches malgré l’excellente qualité du Comité de course.

 

56 Dragon de 16 nationalités ont participé à cette épreuve: la moitié des équipages était constituée de professionnels de la voile et on notera la présence de 15 Dragon hongrois, 10 allemands et 7 russes.

 

Didier Cuny, représentant le Club nautique de la Marine à Toulon et courant sur Adrénaline (FRA 403) était le seul français en ligne et a terminé à la 44 ème place mais 1er des Français! Mais, pour illustrer une fois de plus la complexité d’emploi du Dragon et le très haut niveau des équipages, un Allemand, médaillé olympique à quatre reprises, a pourtant terminé 18 ème et c’est l’équipage russe champion d’Europe en 2016 qui a remporté le championnat 2018.

 

L’équipage d’Adrénaline était constitué:
- du CV(H) Didier Cuny, skipper;
- de Lucas Peuziat, 18 ans, en sport étude d’ingénieur à Rouen;
- d’Aurore Declerck 17 ans, de Deauville, qui a dû remplacer au pied levé le lieutenant de vaisseau Louis Ballu, affecté sur le Frégate Multi Missions « Provence ».

 

Un film assez court et plutôt bien réalisé compte tenu des conditions météo est accessible en cliquant ici:  https://youtu.be/Mm304xtuUFI

 

Merci à Didier Cuny de représenter fidèlement le Club à ses épreuves si difficiles et depuis tant d’années.

image 1

L’équipage d'Adrénaline

image 2

Adrénaline au près

image 3

"Slaves boat" à l’ouvrage: nettoyage de carène!