voiletoulon

RAPPEL 2018: FACILITES OFFERTES EN PERIODE ESTIVALE A PORQUEROLLES


COMMUNICATION PRESIDENT

Chers camarades,

Alors que la saison estivale va bientôt commencer, il m’a semblé indispensable tant les idées fausses courent les pontons, chez les « jeunes » mais aussi parfois chez les « anciens », de faire une fois de plus le point avec vous sur les facilités réellement offertes aux membres du Club par le Port de Porquerolles, aujourd’hui port de commerce, de plaisance et de pêche dépendant depuis le 1er janvier 2018 de la Métropole Toulon-Provence-Méditerranée.


-1/ D’abord, un peu d’Histoire, ça ne fait jamais de mal…

- Histoire ancienne :
- Le 6 septembre 1951 : l’Administration des Ponts et Chaussées règlemente l’usage du Port de Porquerolles et stipule que la Marine y dispose d’un quai et d’emplacements sur 2 appontements.
- Le 29 janvier 1968 : la même Administration cède la concession de l’exploitation du Port de Porquerolles à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var avec rappel de la réservation d’usage à la Marine.
- Le 22 septembre 1972 : après le départ de la Marine de Porquerolles (Ecole de Détection) un protocole d’accord entre la Marine (CECMED), la CCIV et la Direction Départementale de l’Equipement, précise les nouvelles conditions d’utilisation du Port:
- droit d’accostage prioritaire pour les embarcations de la Défense pour les besoins du service, sur le môle Est-Ouest, quai Sud ;
- priorité de réservation avec gratuité aux bateaux appartenant au CNMT au quai Est du môle Nord-Sud (dit encore aujourd’hui par affection et habitude ”Quai Marine”);
- amarrage possible au même quai aux bateaux privés appartenant aux officiers à la fois en activité et membres du Club à un tarif représentant 25 % du tarif normal.

- Le 31 mars 1999 : la concession du Port est transférée au Département du Var mais l’exploitation par la CCIV est maintenue et la réservation de droits à la Marine est bien mentionnée.
- Le 3 décembre 1999, (c’est-à-dire avant la fusion avec le Club des Equipages) une lettre de CECMED à la CCIV prend acte, à l’issue d’une réunion de travail, commune, que :
- le stationnement des bateaux appartenant au CNMT ou à ses membres officiers en activité peut continuer sur l’un des 12 postes du quai Est du môle Nord-Sud partie intégrante des installations portuaires réservées à l’Etat par le protocole de 1972) ;
- ce stationnement se fera dorénavant au tarif normal avec priorité toute l’année jusqu’à 20 heures où elle disparaîtra.


-Histoire récente :
- Au milieu des années 2000 : ayant besoin de places bien abritées, notamment pour l’hivernage, la CCIV restreint cette priorité à la période du 1er juillet au 31 août pour 10 postes et seulement jusqu’à 18 heures 30, mais ceci profitera dorénavant à toutes les catégories de personnel et non plus au seul personnel officier en activité.
- En 2007 la concession du Port est transférée par le Conseil général de la CCIV au Syndicat Mixte Varois des Ports du Levant (SMVPL) devenus par la suite Syndicat Mixte des Ports de Toulon-Provence.
- En 2009 : les quais sont entièrement refaits et, avec les anciens, disparaissent les derniers signes extérieurs de priorité : le drapeau tricolore peint sur le béton mais après tout un échange épistolaire avec la Capitainerie et le Syndicat, l’installation de plaques tricolores est autorisée, à charge du Club.
- Le 1er janvier 2017 : la Communauté de communes TPM (Toulon-Provence-Méditerranée) devient l’Autorité portuaire.
- Le 1er janvier 2018 : l’Autorité portuaire devient la Métropole Toulon-Provence-Méditerranée


-2/ …Pour ne pas raconter ou se laisser raconter d’histoires... :

Aujourd’hui, en résumé, les facilités offertes par le Port de Porquerolles consistent donc exclusivement et au plus à accorder la priorité à tous les bateaux du Club, bateaux de sa flotte ou bateaux privés du 1er juillet au 31 août et jusqu’à 17 heures, tout le reste n’est que balivernes.
Il est donc faux de dire comme je l’entends encore au bout de 9 ans de rappels annuels :
- « qu’avant », la disposition du Quai était gratuite pour tous, ce qui n’a jamais été le cas mais seulement vrai pour les bateaux propriété d’officiers en activité ;
- « qu’avant » la disposition du quai était payante pour tous mais seulement au quart du tarif normal, ce qui n’a jamais été le cas pour tous mais seulement vrai pour les bateaux propriété d’officiers en activité,
- « qu’aujourd’hui », le Club y a priorité toute l’année à titre payant au tarif plein, ce qui n’est le cas avant 17 heures que du 1er juillet au 31 août.
Par ailleurs, si les membres du Club sont à juste titre toujours très attachés à ces facilités, elles ne sont plus un droit mais une facilité encore courtoisement offerte aujourd’hui:
- au nom de décennies de relations étroites communes octroyant un certain droit coutumier ;
- en vertu des liens entre le Club Nautique et le Yachting Club de Porquerolles, tous les deux Clubs Alliés au Yacht Club de France ;
- ou encore, au nom d’une certaine éthique navale commune,
mais , en fait, elles ne s’appuient plus sur aucun texte conventionnel indiscutable.


-3/ En conséquence, les règles du jeu doivent être claires et respectées.

Il convient d’abord que le Club respecte ce qui est exigé par la Capitainerie, seule autorité en la matière, c’est-à-dire :

- que le bateau arbore le guidon du Club de façon bien visible, ce qui n’est pas autorisé en cas de location d’un bateau privé du Club à un non-membre qui ne peut alors prétendre à rien;
- que le membre, propriétaire d’un bateau privé du Club ou locataire d’un bateau appartenant à la flotte de location du Club, soit effectivement embarqué à bord et muni de sa carte de membre (ou facture d'adhésion avec carte d'identité), ce qui exclut famille ou ami ou locataire de bateau privé bien que le transfert ou le prêt de guidon ait déjà été observé sur des bateaux de membres peu scrupuleux ;
- que le bateau arrive avant 17 heures, les places non occupées après cette heure étant totalement disponibles et sans priorité ;
- que le membre concerné ne bloque pas de(s) place(s) au profit de camarades par un panneau, des bouts ou une annexe, etc. à l’insu de la Capitainerie seule apte à les attribuer sachant qu’elles ne peuvent être réservées, ni par téléphone, ni par courriel.

Il convient ensuite que les membres respectent ce qu’il leur est demandé par le Club, c’est-à-dire :
- que le bateau ne fasse pas honte au Club dont il se réclame en étant en mauvais état avec une présentation déplorable, notamment un guidon ou un pavillon national ou tout autre pavillon arboré dont il ne reste plus qu’un morceau ce qui n’est pas rare mais absolument lamentable ;
- que le membre concerné n’appareille pas à la cloche de bois en laissant le soin au Club de régler sa facture ce qui s’est déjà produit, ici ou ailleurs, la régularisation étant toujours possible à l’ouverture par contact avec la Capitainerie.

Pour que ces facilités importantes perdurent, je demande donc à tous de respecter à la lettre toutes ces consignes, au demeurant fort naturelles, mais aussi d’être vigilant sur l’usurpation de la qualité de membre du Club par le hissage de notre guidon par des non-ayants droit en rendant compte de toute anomalie suspectée au Secrétariat du Club ou au Gradé de service, il en va de la pérennité des facilités actuellement encore accordées.

Bien cordialement à tous
VAE 2S Hubert Pinon, président du Club.

 

 

 

CONDITIONS D'UTILISATION 2018 DU QUAI DGA DU LAVANDOU


COMMUNICATION PRESIDENT

 

Chers camarades,

Cette communication a pour but de faire un point périodique et un recalage des mémoires et des habitudes sur l'utilisation des facilités offertes aux membres du Club dans certains ports, ici, Le Lavandou, après entretien avec Monsieur Florent Bacci, son Directeur de la régie.
 
1/ Rappel historique:
Une convention lie depuis 1979 et jusqu'en 2029 la commune du Lavandou et le Ministère de la Défense, en occurrence, le Centre d'Essais de la Méditerranée (C.E.M.). En résumé, par cette convention:
- la commune a réalisé un poste d'accostage de 45 mètres de long en prolongement de la jetée de l'ancien port;
- la commune en a donné l'utilisation exclusive au profit du C.E.M., en échange de dispositions notamment financières.
En 1988, par un avenant à cette convention:
- le C.E.M. a autorisé la commune à y faire accoster des navires de plaisance, sous réserve qu'ils puissent dégager en moins de 12 heures en cas de besoin;
- les navires de plaisance du Club Nautique de la Marine à Toulon ont priorité, mais non exclusivité, pour y stationner, sans paiement de redevance à la ville , sous réserve également de pouvoir dégager en moins de 12 heures.

2/ Modalités d'utilisation:
Depuis cette date, et conformément aux termes de notre Règlement Intérieur, nos bateaux ont donc la possibilité de faire escale gratuitement au Lavandou, sous réserve:
- que ce soit des escales de courte durée,
3 jours au maximum hors période estivale de juillet et août et 2 jours au maximum pendant, sauf circonstances exceptionnelles en particulier météorologiques pendant la durée d'un coup de vent le but étant de ne pas réserver cet avantage au profit d'un petit nombre de sédentaires avec des bateaux-ventouses amarrés pour une partie de l'été;
- que le skipper, membre du Club, guidon à poste, en fasse la réservation préalable par contact bien anticipé non défini mais d'environ 24 heures avec la capitainerie du Lavandou , contact suivi, après accostage, par une visite d'enregistrement et de courtoisie avec présentation du badge de membre;
- que le skipper soit en permanence contactable et apte à appareiller sous préavis bref sachant que, de toute façon, c’est
l’autorité portuaire qui est maître en son port.


3/ Enquête de satisfaction:
Afin de pouvoir juger pérodiquement de l'application de cette convention amendée, de la faire vivre et de la revivifier si nécessaire, je demande à tous les utilisateurs ou demandeurs au cours de la période estivale de bien vouloir me signaler :
- leur identité et le nom de leur bateau;
- les jours où ils n'ont pu bénéficier de ces dispositions ainsi que les circonstances et les raisons évoquées par la capitainerie avec votre avis personnel étayé;
- les jours où ils ont pu en bénéficier,
- la présence éventuelle de faux bateaux de membres avec guidon du Club flottant dans la mâture avec noms et toute information utile,
de même que j'ai demandé à la capitainerie, destinatrice de cette communication, de me faire part de tout problème rencontré, le Club bénéficiant là de facilités très appréciables, notamment en cas de coup de vent ou d'évènement imprévu.


Merci d'aider ainsi notre Club et bien cordialement vôtre.
CV Benoît Coppin , président du Club par suppléance.

 

 

C'EST LE PRINTEMPS ET L'ACTIVITE S'INTENSIFIE


COMMUNICATION PRESIDENT

Chers camarades,

Avec l'arrivée du beau temps, certes hésitante mais avec un bon gradient printanier, le Club dégage un grand sentiment d'activités :
- les propriétaires sont nombreux à remettre leur bateau en ordre de marche et à se retrouver en situation de concurrence pour bénéficier d'une brouette ;
- l'Opération Glisse-taquets démarrée le 7 février se poursuit normalement et même parfois plus vite que prévu grâce au grand pool de volontaires qui s'y consacrent avec la Commission Plans d'eau et on entend même essentiellement des témoignages de satisfaction devant la place dorénavant disponible pour chacun;
- l'Equipe Espace Verts, dite “Attila”, se déchaîne sur tous les fronts en s'attaquant à tous les petits travaux qui font la différence entre le laisser-aller et le perfectionnisme;
- les Bi-Loup 90 Hercule et Isida , que certains regardaient un peu dubitatifs avec des œuvres mortes plutôt lourdes sans mât , sont en train de prendre leur allure pérenne avec une bascule nette des jugements: “Oh mais ils sont bien toilés...”etc.
- l'Equipe Club grandement aidée par tous les patrons et adjoints de la Commission Entretien se déchaîne, comme les skippers et équipages des bateaux de la Flottille Merdhermione partis aujourd'hui vers Sète.

Tout ne s'est fait pas sans sueur et sans écrits ainsi, tout ce qui fait qu'aujourd'hui nos bateaux-phares ont appareillé pour avec des capotes usées, déchirées, recousues ou rapiécées ces jours derniers par des membres mais en conservant parfois des vitres complètement opaques, n'est dû qu'à des problèmes d'administration et de livraison:
- d'administration car l'autorisation de dépense budgétaire 2018 votée le 16 janvier à l'unanimité du Conseil d'administration n'a achevé son circuit de validation que le ...6 mars!
- de livraison car il était strictement impossible à des entreprises travaillant toutes en flux tendu, de fournir les équipements nécessaires 2 semaines plus tard alors qu'il faut deux mois.

Bon, il faut en retenir le côté positif: plus tard les équipements sont livrés, plus tard ils seront à remplacer encore que vue leur longévité, ce ne soit pas certain!

Bonne reprise de vos intentions d'activités nautiques pascales et bien cordialement à tous.
VAE 2S Hubert Pinon, président du Club

 

 

COMPOSITION DES COMMISSIONS 2018


COMMUNICATION PRESIDENT

Chers camarades,


Je vous diffuse la liste des membres s'étant portés volontaires pour faire partie d'une commission en demandant:
- à tous de vérifier qu'il n'y a pas d'erreurs ou d'omissions ;
- aux anciens présidents de réunir leur commission pour procéder à l'élection de leur éventuel successeur avant le 14 mars, date où ils se réuniront pour leur premier Comité de pilotage.

Bien cordialement à tous.
VAE 2S Hubert Pinon, président du Comité de pilotage.

 

Compo Commissions 2018