voiletoulon

Aux nouvelles ...

MEDBREIZH 2016 - Phase 2 : DIADEM, de La Rochelle à Brest !


Du 11 au 18 juin

 

 

Bonsoir à tous,

De La Rochelle à Brest: suite des nouvelles de Diadem

 

 

Carte D LR Brest

 

- Dimanche 12 juin 2016.

Nous quittons Conleau à 10 heures. Nous débarquons avec tristesse notre équipier Erich Bachellerie à Aradon qui va rejoindre  sa maman qui habite Vannes et son fils. Il rejoindra Embellie V le 17 juin à Lorient. Nous quittons le golfe du Morbihan à 14 heures puis profitons du vent d’ouest 15 nœuds pour rallier La TrinitéAlain Courau, skipper d’Embellie V nous accueille. Le soir il nous invite dans sa maison de La Trinité pour un sympathique repas avec notamment un poisson feuilleté et une tarte à la cassonade belge. De plus Alain nous a fait profiter de ses douches et des machines à laver. Encore merci, Alain.

 

- Lundi 13 juin 2016.

Nous quittons La Trinité à 10 h.eures Le vent forcit progressivement jusqu’à atteindre les 25 nœuds à la Teignouse que nous franchissons à 13h. Nous faisons une arrivée musclée au port du Palais à 16 heures avec des rafales à 35 noeuds. Heureusement la capitainerie nous accueille avec le zodiac pour nous aider à s’embosser sur le quai.

Au Palais nous vérifions les fonds car le bateau a bien gité et nous constatons que pour l’instant il n’y a pas d’eau. Par contre il y a une légère fuite au zodiac du boudin gauche qui nous oblige à regonfler fréquemment. Nous avons cette fuite depuis qu’on l’a gonflé la première fois le 8 juin à Hoedic.

Nous restons à bord car il n’arrête pas de pleuvoir.

 

- Mardi 14 juin 2016.

Le bateau reste au port et nous en profitons pour louer une voiture pour la journée. Nous visitons les endroits intéressants : Le port du Palais, Sauzon, la pointe des poulains avec le fort de Sarah Bernard, l’anse de Ster – Ouen où nous avons pique niqué, la grotte de l’apothicairerie, la plage de Donant, le phare de Goulphar, les aiguilles de port Coton révélées par Claude Monet qui célèbre la beauté fascinante de ces roches dentelées (comme les crèpes). Nous avons repris la route de Bangor pour rejoindre Locmaria et sa célèbre église romane, un des plus ancien édifice religieux de Belle Ile. Revenus au Palais, nous avons rejoins Diadem entre 2 averses sur un boudin dégonflé. Arrivé à bord nous avons mis une rustine sur un petit trou découvert par Martine et Christiane.
 

- Mercredi 15 juin 2016.

La réparation de l’annexe à l’air de tenir. Nous la remettons sur le portique avant d’appareiller.

Nous quittons Belle Ile à 9 heures. Il n’y a pas beaucoup de vent et nous faisons voile et moteur. Nous constatons que la première latte est cassée et nous faisons une réparation de fortune car il n’y a pas de lattes de rechange. Nous décidons de faire un crochet à Port Louis qui est sur notre route pour commander une latte chez  Delta voile de port Louis qui nous confirme par téléphone qu’il en a en réserve.

Nous accostons à Port Louis à 15 heures pour prendre la latte chez Delta voile et on en profite pour faire de l’eau et changer la bouteille de gaz vide. Nous repartons à 16h30 car il faut libérer la place pour Pen Duik qui arrive. Nous arrivons à 18 heures dans l’avant port de port Tudy à l’embossage à couple d’un anglais puis un voilier des Glénans se met à notre couple. Nous faisons une promenade dans l’ile qui est vraiment très belle et beaucoup moins surfaite que Belle Ile, ou Ré.

Distance parcourue : 32M

 

- Jeudi 16 juin 2016.

Nous appareillons de Port Tudy à 11 heures. En route ver les Glénans. Nous avons un petit vent de face qui nous oblige à tirer des bords. Nous ne pêchons pas de poissons mais nous croisons un troupeau de dauphins qui nous accompagnent pendant une demi-heure. Nous décidons d’aller prendre le mouillage de la « Chambre ». Nous franchissons le passage de la « Pie » à 18h 30 et prenons une bouée à 19h. Le soir nous mangeons les huîtres que nous avons prises avant de partir de port Tudy. Le mouillage est magnifique et bien abrité des vents d’Ouest.

Distance parcourue : 34M

 

- Vendredi 17 juin 2016 .

Nous profitons de l’avance prise sur notre programme et de la beauté du site pour rester une journée de plus sur la bouée des Glénans. Le zodiac ne fuit plus, la réparation a bien tenu ce qui nous permet de faire de fréquents passages à terre. Le moteur ne marche pas à plein régime ce qui fait penser que le gicleur est bouché.

 

- Samedi 18 juin 2016.

Nous quittons le mouillage des Glénans 1 heure après la basse mer à midi. Nous en profitons pour vérifier avec la sonde à main le sondeur. Le sondeur indique bien la hauteur d’eau à la ligne de flottaison. Nous avons encore 30 cm sous la quille à la plus basse mer. On sort de la « Chambre » (en pyjama) à 12h 20 en direction de Concarneau distant de 10M. Nous accostons au quai visiteur à 15H. Embelie V vient nous rejoindre à 17h . La flottille MEDBREIZH est reconstituée.

Distance parcourue : 10M 

 

A Concarneau, le 18 juin 2016

EQUIP D Martine EQUIP D Erich Michel EQUIP D Christiane EQUIP D Joel EQUIP D Pierre

 

MEDBREIZH 2016 - Phase 2 : DIADEM vers le golfe du Morbihan


Du 6 au 11 juin

 

 Bonjour à tous,

Voici des nouvelles de Diadem

 

Lundi 6 juin 2016

Nous partons vers 8h avec Embellie V pour Les Sables d’Olone où doit nous rejoindre Erich.

Nous arrivons au port à 16h avec une brise de SE où nous obtenons une place à Quai à coté d’Embellie V. Erich nous rejoint à bord. 

Distance : 26M

 

Mardi 7 juin 2016

Appareillage à 8h Embellie V. Erich qui a apporté sa ligne de pêche attrape 8 maquereaux. Nous arrivons à Port Joinville à 17h et nous obtenons une place à quai. Embellie V nous à quitté pour l’ile d’Hoëdic.

Distance : 38M

 

Mercredi 8 juin 2016

Départ à 7h de Port Joinville pour l’île d’Hoëdic. Nous mouillons dans l’anse du Grand Mulon à 18h.

Mise à l’eau du zodiac pour visiter l’île. Le mouillage est très calme.

Distance parcourue : 46M

 

Jeudi 9 juin 2016

Départ d’ Hoëdic pour L’île d’Houat (car c’est la houat que je préfère disait le polémiste Victor). Nous mouillons dans l’anse Treac’h er Goured sur les conseils d’Erich . Le mouillage est magnifique. Nous visitons l’île qui est très belle. L’après midi nous ramassons 2 seaux de moules que nous avons nettoyées pendant que Michel nous commentait la situation internationale d’Ouest France.

Distance parcourue : 5M

 

Vendredi 10 juin 2016

Ce matin nous appareillons à 9h pour le golfe du Morbihan. Il faut faire attention à la marée et se présenter à l’entrée du golfe à la marée montante. Erich nous propose de faire un ravitaillement au port du Crouesty. C’est une bonne idée car nous pouvons faire le gazole, l’eau, et nous accostons à un quai situé à 100m de l’Intermarché ce qui facilite les courses.

Nous repartons du Crouesty à 16h et entrons dans le golfe du Morbihan  2h après la basse mer avec le courant favorable. Nous faisons une belle remontée à la voile de la rivière d’Auray. Nous prenons une bouée au Bono (du beau, du bon, dubonnet) au bout de la rivière d’Auray. Il commence à pleuvoir ce qui ne nous empêche pas de prendre le zodiac pour aller à terre. Nous sommes allés voir la tombe de Bernard Moitessier qui est enterré dans le petit cimetière du Bono.  

Distance parcourue : 18M

 

Samedi 11 juin 2016

Nous avons passé une nuit excellente sur bouée au Bono. Pierre n’a pas hésité à affronter la pluie de nuit  pour vérifier si l’amarrage tenait bien.

Départ du Bono à 7h avec la marée pour redescendre la rivière Auray. Les courants de marée nous emportent et nous ballotent au gré des flots. Nous nous offrons le tour de l’ile aux Moines avec une petite halte à Aradon. Puis arrivée au mouillage de Conleau où nous prenons une bouée.

Le soir plateau de fruit de mer géant à la brasserie de Conleau tous ensemble avec la maman d’Erich qui habite à Vannes.

Distance journée : 16M

 

MORB la peche aux moules a Houat 

MORB Diadem au mouillage a Hoedic

MORB Plateau de fruits de mer  MORB Repas dans le golfe du morbihan 

 

 

 

MEDBREIZH 2016 - Phase 2 : De La Rochelle à Brest


6 Juin 2016

 

Bonjour à tous,
 
Nous vous envoyons des nouvelles de DIADEM.
La relève s'est bien effectuée avec l'équipage de la phase 1 au Port des Minimes à La Rochelle et, malgré la grève de la SNCF,  l'équipage est au complet sauf Erich qui nous rejoindra aux Sables d'Olonne en voyageant depuis Toulon par le car.
A notre arrivée, nous avons été  accueillis par un apéro sur EMBELLIE V (Alain Courau) puis nous nous sommes tous retrouvés pour un  sympathique dîner à La Rochelle avec  les prenant et les quittant.
Equipage de la phase 2: Joel et Christiane FEROTIN - Michel et Martine MAZARGUIL - Pierre FLANDRIN et bientôt Erich Bachellerie.
Nous avons appareillé de conserve avec EMBELLIE V le dimanche 5 juin après l'inventaire et passation de suite vers 15h.
Alain nous a proposé d'aller dans le petit port de l'Île de Ré.
Nous sommes allés saluer L’HERMIONE qui était au mouillage à La Palice.
Pour la mise en main de DIADEM nous avons bénéficié d’une météo agréable et nous sommes arrivés  le soir avec la marée haute dans le petit port à flot de Saint Martin de Ré avant la fermeture de l'écluse.
Tout fonctionne bien sur le bateau. Nous surveillons la voie d'eau et pour l'instant il n'y a pas d'eau dans les fonds. La réparation faite par Eric sur le câble d'alimentation électrique du vérin de la plate forme arrière donne satisfaction. Nous attendons de voir avec de la gite si c'est bien étanche.
Pour les jours à venir nous aurons droit à un régime de brise (menue!).
 
En mer en route vers les Sables d'Olonne
 
Amicalement
L'équipage de Diadem
 
 
Photo ROCH 1 Photo ROCH 2 Photo ROCH 3 Photo ROCH 4 Photo ROCH 5 Photo ROCH 6

 

MEDBREIZH - Phase 1 - La Corogne-La Rochelle


5 Juin 2016

 

 Chers Tous


C'est donc dans la matinée du 30 mai que, les prévisions météo étant favorables, Embellie et Diadem quittent La Corogne. Cette dernière semaine commence par la traversée du golfe de Gascogne : 330 Nq pour atteindre le Cap Ferret avec pour objectif d'aller saluer Marco et Patricia, ex participants de MEDHERMIONE. Rendez-vous est pris par Alain, des bouées sont réservées pour le mouillage par Éric!
Embellie comme à son habitude file vite au portant avec des vents d'une bonne dizaine de nœuds et Diadem  suit à bonne allure mais est vite distancé dans une mer peu formée. Les derniers pêcheurs espagnols sont laissés sur la bordure du plateau continental dans la nuit et la traversée se poursuit sans encombre dans la relative solitude du golfe...
Embellie embouque le chenal d'accès au bassin d'Arcachon avec la pleine mer du 2 après-midi après 50 heures de traversée! Diadem, arrivée quelques heures plus tard devra attendre plus de 12 heures  pour entrer à son tour dans les conditions optimum de sécurité chaudement recommandées par les instructions nautiques. Marco et Patricia, ravis de revoir leurs anciennes connaissances, nous ont tous accueilli pour une soirée huîtres-grillades particulièrement conviviale et chaleureuse dans leur maison du Cap Ferret. Auparavant, Candice avait pu organiser une visite du sémaphore de laquelle les "filles" sont revenues impressionnées.
Retour à bord tôt : les conditions météorologiques étant favorables, Embellie appareilla à la pleine mer dès 4 h du matin dans la perspective d'une escale à Royan pour la nuit suivante ; Diadem suivit à la fin du jusant profitant de l'absence de houle et de vent pour franchir la barre avec plus de 4 nds de courant portant...
En route donc au moteur puis sous voile pour franchir les quelque 100 Nq qui nous sépare de notre ultime étape La Rochelle.
Un dîner très animés réunit les anciens et les nouveaux, la suite des opérations s'élabore sous l'amicale houlette d'Alain.
Après plus de 2000 Nq parcourus en 34 jours, 13 escales et 6 mouillages l'équipage de la phase 1 passe Diadem à d'autres mains expertes pour poursuivre MEDBREIZH. Tous sont unanimement reconnaissants envers Alain pour le partage de sa grande expérience et ses équipières pour leur joie de vivre. Ce fut un réel plaisir de naviguer en si bonne compagnie! Un grand coup de chapeau à Éric qui s'est dépensé sans compter pour que Diadem soit prêt et l'a conduit à bon port d'une main de maître.

 

Jean-Luc

 

photoC R 1  photoC R 2  photoC R 3  photoC R 4  photoC R 5 

 

 

MEDBREIZH - Phase1 - Lisbonne-La Corogne


29 Mai 2016

 

 Chers Tous


L'escale de Lisbonne du 19 au 22 mai fut propice aux rencontres : les équipages d'Embellie et de Diadem ont déjeuné avec Pierre-Jo Dumas qui, parti de St Jean de Luz, descend vers la méditerranée avec son bateau Eraunsia ; Alain a eu un contact avec Malouça II de Sébastien Leymarie qui, parti de Toulon mi-avril,  et arrivé la veille de notre appareillage à Cascaïs, va poursuivre sa route vers Rochefort par courtes étapes... Cette escale fut également l'occasion d'effectuer des relèves sur Diadem où Candice a remplacé Sylvie et sur Embellie où les jeunes Laetitia, Alix et Margot ont succédé à Nathalie.
Depuis l'appareillage de Lisbonne, la grande nouveauté est l'installation durable d'une petite dépression à l'ouest du Portugal qui nous donne, pas toujours du soleil, mais des vents portants d'une dizaine de nœuds voire plus l'après-midi. Les routes directes ont permis de faire des haltes pour passer des nuits paisibles à Peniche, Figueira da Foz et souffler (pas dans le ballon heureusement) une journée à Porto.
Réparations diverses dont le moteur hors-bord d'Embellie, recherche de fuite sur Diadem et gonflement intempestif de la balise AIS jetable en cas d'homme à la mer ont occupé la matinée mais ont laissé l'après-midi pour visiter la ville et goûter à la spécialité du lieu.
Adieu le Portugal et rebonjour l'Espagne et le retour à l'heure B : un mouillage devant l'île de Martino (îles  Cies devant Vigo) a permis de rendre les invitations à dîner. Au menu Colombo de poulet, fromages locaux et gâteau à l'orange de Diadem ont succédé aux canapés de l'apéro préparés par Embellie. Site enchanteur du parc de Galice que nous avons quitté pour le port de Muros puis un mouillage dans la baie de Laxe - non sans avoir salué le cap Finisterre au passage - avant d'accoster dimanche 29 en fin d'après-midi au RCNC de La Corogne.
Après les vents contraires rencontrés jusqu'à Lisbonne nous goûtons les charmes des vents portants et des "surfs" à plus de 10 nœuds... avec un ris dans la grand-voile.
Les analyses des cartes météo occupent désormais les deux skippers pour déterminer la date de l'appareillage optimum pour la traversée du golfe de Gascogne.

Amitiés
Jean-Luc

 

photo L C photo L C 2 photo L C 3 photo L C 4 photo L C 1